logo site

Souvent deux termes associés dans le langage courant sous une même notion... mais "Je veux" et "J’ai envie" sont ils vraiment si synonymes que ça ?

Envie contre Volonté

Actualité > Blog | juillet 2007

Souvent deux termes associés dans le langage courant sous une même notion... mais "Je veux" et "J’ai envie" sont ils vraiment si synonymes que ça ?

Le sujet est d’autant plus difficile à cerner qu’on est trop facilement ammener à penser "Je veux ce dont j’ai envie"... est-ce vraiment aussi simple.

Plan de la vie de tous les jours : "un connard me rentre dedans avec sa bagnolle.... ok, ok, premier reflexe, j’ai envie de le tuer. Alors pourquoi ne le fais-je pas ?"

La réponse est là... Avoir envie d’une chose est d’après moi une pulsion quasi animale, la volonté au contraire est une affaire de moral et de caractère.

L’envie est affaire de caractère certes, mais m’apparait comme un train de caractère bien plus organique, bien plus naturel. Par exemple, j’ai envie de faire pipi, de manger, de boire, de sexe, de tuer...

La volonté quant à elle, m’apparait plus constructrice, constructive.

J’ai coutume de dire qu’avec la volonté de le faire il n’y a pas de limite à ce que l’on peut accomplir et que la volonté, c’est la seule chose au monde qu’il suffit de vouloir pour l’avoir...

En clair, cela pousse à constater que dans ma vision du monde, les actes manqués sont exclusivement du fait de l’individu. J’entends toujours des gens dire "pff, t’as de la chance, j’aurais jamais la volonté de faire tout ça" là où vous confondez l’envie et la volonté.

J’ai pas nécessairement envie de passer mes nuits seul dans ma chambre à faire de la 3D ou à écrire des anneries dans ce blog, mais j’ai la volonté de le faire parce que je pense que cela sert un propos. Si une personne vient me voir avec l’envie de faire un film d’animation par exemple, que je lui explique que cela va probablement lui demander 4 ans de travail, je la vois généralement se décomposer devant moi. La vérité, c’est que l’envie est là, la volonté non.

J’ai envie de hurler : "bande de tapette" mais ce serait un peu homophobe...

Nan, sérieusement, depuis quand on peut se permettre d’abandonner un rêve juste parce que c’est trop compliqué. J’ai le sentiment que nous sommes bien trop habitués à tout avoir trop facilement et que c’est la raison pour laquelle nous tendons à confondre les notions d’envie et de volonté.

En réalité, ce sont deux notions véritablement de nature différente comme j’ai tenté de l’expliquer plus haut. J’avais probablement envie de faire un film d’animation qd j’étais plus jeune... un long métrage. Mais l’écrire, apprendre la 3D et tenter de le réaliser à déjà pris 5 ans ! Que je continue à vouloir le réaliser, c’est une force de la volonté, pas de l’envie.

L’absence d’accomplissement d’une envie génère toujours de la frustration. Chez moi, l’absence d’accomplissement pour une volonté, tends à renforcer la volonté de la réalisation de la chose. Donc si quelque chose reste inacomplit, dans la vie de chacun, a mon avis, seule la personne est à blamer ! Puisque la volonté est disponible à volonté (mouhouhahah) et qu’il suffit de le vouloir pour pouvoir le faire, après c’est une affaire de fainéantise si les choses restent irréalisées.


Se Syndiquer
Contact / Propulsé par SPIP / Squelette par læi