logo site

Are we having fun yet ?!

Le débat est à l’ordre du jour, surtout au sein d’une société capitaliste dont le moteur social est l’amusement, le divertissement, le fun, le sexe, l’alcool, la drogue et tutti cuanti.

Nature contre Culture

Domaine Public Actualité > Blog | novembre 2007

Are we having fun yet ?!

Le débat est à l’ordre du jour, surtout au sein d’une société capitaliste dont le moteur social est l’amusement, le divertissement, le fun, le sexe, l’alcool, la drogue et tutti cuanti.

Il semble en effet que dans un monde humain, beigné de culture, la nature soit une excuse commune à un comportement déstructeur. Quand on explicite le comportement économique de certaines sociétés, de certaines classes sociales, on les légitime souvent par "la loi du plus fort" comme "la loi de la jungle".

Beaucoup de procedure politico-sociale, comme le vote, sont d’ailleurs basée sur la loi du plus fort, associé à la loi du plus grand nombre. L’idée que la majorité à toujours raison est totalement infondée par exemple - comme je l’explicitais dans mon article sur le vote.

Hors, en tant qu’Humain, il me semble important de définir une ligne d’action qui ne soit en aucun cas justifiable par "c’est dans notre nature"... il est dans notre nature de nous approprier les choses, est-ce que cela est cependant légitime ? Il est dans notre nature d’assouvir à tout prix nos pulsions sexuelles... cela rend-il le viol légitime ?

Je pense qu’au lieu de tenter de légitimer nos actes "naturels" nous devrions tenter d’étendre et de développer notre culture afin de codifier notre nature.

La raison globale pour une telle affirmation, c’est de voir que l’évolution de notre espèce est totalement liée à sa capacité à s’abstraire de sa nature. Depuis que l’économie a été une transcendance de la nature dans notre vie de tous les jours, nous n’avons su que détruire notre planète et nous entre tuer les uns les autres à grand renfort de raison débiles toutes basées sur une excuse de nature :
ouais, bah les noirs, faut bien les éduquer (et pomper toutes leurs ressources naturelles) puisque nous sommes leurs supérieurs naturels
ouais, exterminer les juifs, les malades mentaux et les homosexuels, c’est la sélection naturelle !

A partir du moment où la règle de la culture prévaut, certains principes sont interessants à observer, comme le principe d’égalité. L’égalité est un pricinpe qui n’existe pas dans la nature et on constate combien il est difficile à appliquer, que ce soit à petite ou à grande échelle. Nous avons toujours une tendance à rationaliser la nature en exprimant un droit du sol ou une identité nationale.

Il est souvent difficile de faire la différence entre une nature rationalisée et un véritable principe philosophique culturel, faire la différence est pourtant crutial dans un monde politique par exemple. Il est tout a fait simpliste de rallier des gens à la cause d’une idée naturelle : "A partir de maitenenant, tous le monde aura le droit à une arme a feu pour défendre son foyer". Le problème la dedans, c’est qu’il est quasiment impossible de faire appel à un quelconque sentiment d’appartenance ou de besoin vis a vis des idées "culturelles" comme l’égalité... "A partir de maintenant, tout appartient à tout le monde" ? Je doute que cette idée devienne rapidement populaire, alors que curieusement, renvoyer des étrangers dans leur pays, ça, ça marche bien.

La culture, c’est ce qui nous differencie des autres animaux, ce qui fait de nous des êtres humains. Pourquoi avons nous tant de mal à assumer que notre nature se mets en travers de notre chemin et à apprendre à être tolérent, patient, attentif et égalitaire ? Qu’y a-t-il de si attirant dans l’auto-destruction et la destruction mutuelle ?


Se Syndiquer
Contact / Propulsé par SPIP / Squelette par læi